LEG XXII AVE BAGACVM

LEG XXII de Bavay, groupe de reconstitution historique de l'armée romaine.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La religion dans l'armée.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Caius Benitus Fulgor
Admin


Messages : 1436
Date d'inscription : 09/06/2011
Age : 30
Localisation : Bettrechies Nord

MessageSujet: La religion dans l'armée.   Jeu 7 Juil - 17:09

Etant plusieurs à s'intéresser au sujet, je poste ici les recherches de F.Gilbert dans son ouvrage bien connu "LE SOLDAT ROMAIN, à la fin de la république et sous le haut empire"



Les dieux militaires

- Métier de soldat dangereux donc placé sous le regard des dieux. (Il faut se concilier les faveurs divines)

- Triade capitoline : Junon, Minerve et Jupiter
. Jupiter stator : celui qui arrête les ennemis
. Jupiter depulsor : celui qui les repousse
. Jupiter maximus optimus : Jupiter très grand et très bon

- Pour n’oublier personne : « à tous les dieux et à toutes les déesses »
- Dieu principal : Mars, Janus (qui soutient les soldats dans la bataille)
- Vénus : incarne la victoire
- Les statuettes sont placées dans les quartiers généraux ou dans les thermes du camp.
- Les joueurs de trompette prient volontiers Minerve.
- Sylla portait autour du cou une statuette d’Apollon (cf. Plutarque, Sylla, XXIX, 11)
- Les cavaliers vouent un culte aux Dioscures, ceux des régions celtiques à Epona (déesse protectrice des chevaux). Ces derniers sacrifient des armes en les jetant dans une rivière (selon un rite celte)
- Les soldats prient selon leurs origines mais aussi selon le lieu où est postée leur garnison :
. en Germanie, on prie Hercule ou Donar (version indigène qui foudroie ses ennemis)
. Isis et, le 25 décembre, Mithra

- Les abstractions sont personnifiées :
. la Fortune
. la Victoire (jeune fille ailée tenant une couronne)
. la Discipline (disciplina)
. l’Honneur (honos)
. le Courage (virtus)
. la Piété (pietas)
. l’Heureux Dénouement (Bonus Eventus)

- Chaque lieu du camp a son génie, parfois matérialisé par une statuette pour qui on organise des processions.
- Il y a une divinité protectrice pour chaque division de l’unité (légion, cohorte, centurie)
- Les divinités militaires sont innombrables.


Les présages

- Les cultes importants nécessitent des professionnels qualifiés.
- Leur supérieur est le général, dont la magistrature a un caractère religieux (quelquefois il est Pontifex maximus)
- Chaque légion a son prêtre (haruspex) qui lit la volonté divine dans les entrailles d’animaux sacrifiés par un victimarius. Le devin observe et dépose les entrailles entre les mains du général (cf. Plutarque, Crassus, XIX, Cool
- Forme de laurier = présage heureux (cf. Plutarque, Sylla, XXVII, 7)
- Organes viciés (Appien, B.C. II, 21, 152) ou trop de sang pour lire (Dion Cassius, XLVI, 33) = malheur à venir
- Mais ces présages funestes sont tenus pour favorables s’ils sont faits en l’honneur de Pluton (Dis Pater) Cf. Suétone, Othon, VIII

- Certains ne croient pas aux présages. Ainsi, César : « Il ne se laissa dissuader ni retarder par la moindre considération religieuse dans aucune de ses initiatives. En Afrique, lors de la célébration du sacrifice, la victime lui avait échappé : il ne différa pas pour autant de marcher contre Scipion et Juba. En débarquant, il avait fait une chute : Afrique, je te tiens, s’était-il aussitôt écrié, pour prévenir tout sens sinistre du présage. » Cf. Suétone, César, LIX

- Le pullarius observe les poulets sacrés et selon leur degré d’appétit, il détermine les chances de succès.

- Les manifestations surnaturelles sont craintes : statues qui pleurent ou saignent, essaims d’abeilles dans le camp ou autour des enseignes, loups qui rôdent, foudre, etc.
Lors d’une éclipse, les soldats entrechoquent leurs armes pour rappeler la lumière et ils brandissent vers le ciel des torches enflammées. (Plutarque, Paul Emile, XVII, Cool

- Certains chefs exploitent la naïveté des soldats trop superstitieux.
. Sertorius affirmait communiquer avec une biche apprivoisée pour justifier ses actes.
. Un devin conciliant ou une prophétesse facilite le pouvoir de persuasion.
. Marius était accompagné d’une femme (Marthe) qui prédisait l’avenir. (Cf. Plutarque, Marius, XVII, 2) et par deux vautours dont l’approche annonçait une issue heureuse à la bataille.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ave-bagacum.forumgratuit.org
Caius Benitus Fulgor
Admin


Messages : 1436
Date d'inscription : 09/06/2011
Age : 30
Localisation : Bettrechies Nord

MessageSujet: Re: La religion dans l'armée.   Jeu 7 Juil - 17:10

Les cultes militaires

- Toute la carrière du soldat est marquée par la religion.
- Les enseignes sacrées sont honorées. Les 10 et 31 mai, elles sont couvertes de fleurs.
- La date anniversaire de la légion est célébrée à travers son aigle (natalis aequilae)

- D’ordinaire, les étendards sont conservés dans un sanctuaire sous la garde de l’aedituus.

- Un autre type d’enseigne renvoie au culte impérial : l’imago représente l’image de l’empereur portée lors des différentes célébrations (notamment son anniversaire)
- Les soldats formulent des vœux pour sa santé et son succès sur les champs de bataille.
- Les magistrats font des prières et des sacrifices le 3 janvier à partir des années 30 après J.-C. (Cf. Plutarque, Cicéron, II, 1)
- Certains empereurs sont divinisés après leur mort :
. Auguste : 23 septembre
. César : 12 juillet
- On fête aussi les anniversaires des grands généraux héroïsés :
. Germanicus : 23 mai
- Culte de la personnalité pour les hommes en vogue :
. Séjan, l’âme noire de Tibère, honoré par la volonté de l’empereur (Cf. Tacite, Annales, III, 2)


- Avant une guerre, il faut vérifier si elle est motivée par une légitime défense (bellum iustum). Un collège de vingt prêtres (les fétiaux), mandaté par le Sénat, doit remplir cette tâche.
- Procédure strictement définie :
. un fétial va demander réparation en pays ennemi
. en cas de refus, la guerre est déclarée trente-trois jours plus tard par les comices centuriates
. symboliquement, le fétial retourne lancer une javeline en territoire ennemi et proférer des imprécations (magiques et juridiques)
- Si la guerre est injuste, les fétiaux peuvent livrer le général romain à ses ennemis, nu et enchaîné (Cf. Velleius Paterculus, II, 1 / Plutarque, Tib. Grac., VII, 4)

- Petit à petit, les militaires se passent des prêtres. Le collège religieux n’intervient plus que de façon symbolique.
. Le fétial entre dans le temple de Bellone (assimilé pour l’occasion au territoire ennemi)

- La guerre est conçue comme circonscrite dans l’espace et le temps.
- Lorsqu’elle est décidée (souvent en Mars), les prêtres Saliens exécutent des danses et portent en procession des boucliers sacrés (ancilia) qu’ils frappent avec leur bâton.
- D’après la légende, le premier de ces boucliers tomba du ciel et fut copié en onze exemplaires.
- Le rite est pratiqué avant de partir en guerre mais aussi pendant les fêtes annuelles en l’honneur de Mars.
- Les boucliers sont portés à travers Rome et sont ensuite replacés dans le temple de Mars.

- Le non respect des règles est un mauvais présage :
. « Or il [Othon] commença la campagne avec beaucoup d’énergie et même quelque précipitation, sans nul soucis des rites à observer en l’occurrence : ainsi il n’attendit pas que les boucliers sacrés, déjà portés en procession dans les rues, fussent replacés dans le sanctuaire – ce qui depuis les origines, a toujours été considéré comme néfaste. » Suétone, Othon, VIII

- Les instruments de guerre sont purifiés
. d’abord les chevaux : fêtes des Equiria
. puis les trompettes : tubilustrium
. enfin les armes : armilustrium
. armée entière : lustratio (sacrifices d’un porc, d’un bélier et d’un taureau : suovetaurilia)

- Une fois cela fait, les portes du temple de Janus (closes normalement par cent verrous de bronze et des barres de fer. Cf. Virgile, Enéide, VII, 601-615) sont ouvertes pour libérer symboliquement la guerre.

- A la fin des hostilités de nouveaux rites sont célébrés. Un nouvel armilustrium est organisé. Il s’accompagne du sacrifice du « cheval d’Octobre », vainqueur au Champ de Mars.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ave-bagacum.forumgratuit.org
Tiberius Antonius Serenus



Messages : 487
Date d'inscription : 09/06/2011
Age : 37
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: La religion dans l'armée.   Jeu 7 Juil - 17:18

hyper interessant!!

surtout, on voit par les chrétiens la récupération du 25 décembre... Mithra a bien faillit réussir!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caius Benitus Fulgor
Admin


Messages : 1436
Date d'inscription : 09/06/2011
Age : 30
Localisation : Bettrechies Nord

MessageSujet: Re: La religion dans l'armée.   Jeu 7 Juil - 17:47

Le 25 décembre c'était les saturnales surtout.
Rien de bien chrétien là dedans...

Qui plus est, la scène des rois mages avec les bergers dans la bergerie... en plein mois de décembre?
En Israel, le 25 décembre, il neige et les moutons sont rentrés en bergerie depuis des mois...

Tout cet amalgame a été fait bien plus tard au moyen âge et tous les "moutons" ont dit "amen"... ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ave-bagacum.forumgratuit.org
Tiberius Antonius Serenus



Messages : 487
Date d'inscription : 09/06/2011
Age : 37
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: La religion dans l'armée.   Jeu 7 Juil - 17:58

"Amen" des cadeaux surtout... lol!


Comment carton rouge..? Daccord Mr l'arbitre, je sors...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caius Benitus Fulgor
Admin


Messages : 1436
Date d'inscription : 09/06/2011
Age : 30
Localisation : Bettrechies Nord

MessageSujet: Re: La religion dans l'armée.   Ven 8 Juil - 13:19

lol!

Plus sérieusement, je me suis cassé le c... à faire un bel autel à Jupiter... qui ne sert à rien depuis 2 ans déjà.

Si on pouvait lui trouver une utilité ça serait sympatoche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ave-bagacum.forumgratuit.org
Tiberius Antonius Serenus



Messages : 487
Date d'inscription : 09/06/2011
Age : 37
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: La religion dans l'armée.   Ven 8 Juil - 14:17

bah on va se brieffer sur les vieux rites payens!! ( cheers )

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marcus Benitus Caelus



Messages : 136
Date d'inscription : 09/06/2011
Age : 31
Localisation : ferriere la grande

MessageSujet: Re: La religion dans l'armée.   Ven 8 Juil - 17:24

Attention Serenus a la façon dont tu parle de notre religion et de nos dieux, ils ne faut pas les offenser lol!

plus sérieusement je t'en ai parler a Bavay en plus Fulgor que sa sera cool de mettre en place un "culte" envers les dieux (offrande, sacrifices humain ..... euhhh pardon je m'égare lol)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tiberius Antonius Serenus



Messages : 487
Date d'inscription : 09/06/2011
Age : 37
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: La religion dans l'armée.   Ven 8 Juil - 17:37

je me porte volontaire pour les vierges!

C'est le truc embêtant que personne veut faire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marcus Benitus Caelus



Messages : 136
Date d'inscription : 09/06/2011
Age : 31
Localisation : ferriere la grande

MessageSujet: Re: La religion dans l'armée.   Ven 8 Juil - 17:41

pourquoi pas du moment qu'elles le restent vierge c'est le principal lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sophia Philippa Vera



Messages : 64
Date d'inscription : 09/06/2011

MessageSujet: Re: La religion dans l'armée.   Lun 18 Juil - 10:47

@ Fulgor : pourquoi ne pas présenter ton autel près des jeux et des ventes ?
Une table spéciale pour montrer des choses "différentes" : autel, objets de la vie courante et le mannequin avec l'équipement comme qd on a été au musée de Bavay,...
Ainsi on pourrait les mettre en valeur et donner quelques explications supplémentaires aux gens sur la "face cachée" de la vie à la romaine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caius Benitus Fulgor
Admin


Messages : 1436
Date d'inscription : 09/06/2011
Age : 30
Localisation : Bettrechies Nord

MessageSujet: Re: La religion dans l'armée.   Lun 18 Juil - 15:24

En fait il servira bientôt mais dans le pôle religion militaire qui va se concrétiser bientôt...

Pour ceux ayant vu "The eagle" (vu 2 fois dont une ce week end à Autun en projection "privée" et en uniforme...), la scène de prière à Mythra servira de base.

Me reste à construire tout ce qu'il faut pour, mettre en place la pédago adéquate, faire traduire le tout en latin et on lance le truc.

Faudra que les gars jouent le jeu mais il y a moyen de monter un super truc, idéal pour aborder un sujet très peu voir pas du tout traité par les autres groupes, et de renforcer l'esprit de corps.

Vous verrez mon débrief sur les cérémonies religieuses que l'on a pu vivre à Autun avec l'Imperator, c'était juste énorme.

A suivre donc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ave-bagacum.forumgratuit.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La religion dans l'armée.   Aujourd'hui à 2:20

Revenir en haut Aller en bas
 
La religion dans l'armée.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Bouddhisme dans l'armée britanique
» Des femmes sniper dans l'armée rouge?
» Alsaciens & Lorrains engagés de force dans l'armée allemande
» Reconversion et années de services dans l'armée
» Les grades dans l’armée de Napoléon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LEG XXII AVE BAGACVM :: La taverne :: L'armée romaine-
Sauter vers: