LEG XXII AVE BAGACVM

LEG XXII de Bavay, groupe de reconstitution historique de l'armée romaine.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Composition de l'armée romaine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Caius Benitus Fulgor
Admin


Messages : 1436
Date d'inscription : 09/06/2011
Age : 30
Localisation : Bettrechies Nord

MessageSujet: Composition de l'armée romaine   Jeu 16 Juin - 13:49

Imperator ; général victorieux. Titre accordé par acclamations par l’armée à son chef.
Le commandement de l’armée romaine est confié généralement à un consul, le plus haut magistrat de la ville de Rome.
Legatus (légalisation); adjoint du commandant de l’armée, il peut être délégué au commandement de la cavalerie, des réserves ou même d’une légion.

Officiers "de terrain":

Tribuni militum (tribuns militaires); officiers supérieurs qui commandent par roulement une légion. On distingue plusieurs types de tribuns :
-Tribuni militum rufuli; tribuns nommés par le général
et non pas élus par les comices.
-Tribuni militum a populo tribuns; élus par les comices
parmi les jeunes gens de l’ordre équestre.
-Tribunus Cohortis; commandant de Troupes auxiliaires.
-Tribunus Cohortis Urbanae; commandant des cohortes
urbaines.
-Tribunus; officier sénior.
-Tribunus angusticlavius; Chevalier romain, officier
supérieur dans la légion. Identifié par une bande, sur
l'uniforme, moins large que le tribunus laticlavius
(Empire)
-Tribunus comitiatus; officier élu comme tribunus
militum par le comitia.
-Tribunus laticlavius; Sénateur, officier supérieur dans
la légion, portant une large bande de pourpre sur son
uniforme. (Empire)
-Tribunus militum; officier issu des légions.
-Tribunus militum a populo; officier issu de la légion
et payé par l'assemblée populaire.
-Tribunus rufulus; officier choisi par le commandant.
-Tribunus vacans; officier sans fonction fixe

Prefets
-le préfet de Rome (præfectus urbi); chargé du
gouvernement de la Ville de Rome en l'absence des
consuls puis des empereurs romains ; c'était un
sénateur commandant trois puis quatre cohortes ; son
rôle se limitait à procurer une défense au Sénat;
-le préfet du prétoire; commandant de la garde
prétorienne, puis de vastes régions militaires ;
-le préfet d'Égypte; gouverneur de cette province
essentielle de l'Empire romain ;
-le préfet des vigiles (præfectus vigilum); commandant
des cohortes de vigiles urbani de lutte contre les
incendies ;
-le préfet de l'Annone (præfectus annonæ),
-le préfet de la flotte (præfectus classi),
-le préfet des légions (præfectus legionibus) et préfet
des ailes de cavalerie (præfectus alae)
-le préfet du camp (præfectus castris),
-le préfet du trésor (præfectus ærario)

Centuriones; (centurions) officiers sulbalternes commandant une centurie. Ils sont hiérarchisés par leur place dans chaque cohorte :
-Primus pilus (primipile); Le primipile est le centurion
de grade le plus élevé dans une légion romaine, il
appartient à la première centurie de la première
manipule de la première cohorte de la légion. Ce nom
signifie premier pilum (javelot) : c'est lui qui
lançait le premier son javelot lors des batailles et
donnait ainsi le signal du lancement pour les autres
soldats. C'est généralement le plus expérimenté et
valeureux des centurions qui occupe ce poste important
et honorifique en même temps. Ce titre se maintient
sous l'Empire. Deux cohortes sont commandées par un
tribun. Le premier centurion de chaque cohorte la
commande.
-Pilus prior; commandant la 1re centurie
-Princeps prior; commandant la 2e centurie
-Hastatus prior; commandant la 3e centurie
-Pilus posterior; commandant la 4e decurion
-Princeps posterior; commandant la 5e centurie
-Hastatus posterior; commandant la 6e centurie

Sous-officiers;

Optione; équivalents des adjudants
-Optio centuriae; second du centurion
-Optio ad spem ordinis; Sous officier en attente de
passer centurion.
-Optio equitum; Optio dans la chevalerie romaine
-Optio carceris; Optio chargé des prisons
-Optio fabricae; Optio du génie militaire
-Optio navaliorum; Optio de la marine
-Optio valetudinarii; Optio de l'Hopital militaire
-Optio statorum; Optio de la police militaire
... ...
Signiferi; porte-drapeaux/ enseignes
Tesserarius
; Sous-officier, principales. En français, le grade pourrait correspondre à celui de sergent-major. Il y a un dans chaque centurie. Celui-ci reçoit ses ordres du centurion.
L'officier supérieur lui donnait la tablette, tessera en latin, sur laquelle était inscrit le mot de passe du jour ou un ordre d'action qu'il transmettait à la centurie.
Campidoctores; instructeurs
Pecuarii; préposé aux subsistances
; Architectes
; Médecins militaires
; Musiciens (cornicen, tubicen)

Soldats;

Militia caligata; hommes de troupe, individuellement appelés miles.
-Immune; soldats exempts de toute corvée
-Munifice; soldats soumis à la corvée
-Tiro;Apprenti soldat (quatre mois de formation)

Cavalerie;

Præfecti (préfets); commandant une tourme de cavalerie.
Decuriones (décurions); commandant une décurie groupe de dix cavaliers.
Dans la Rome antique, un décurion est un officier subalterne de l'armée qui porte comme signe de leur rang un pugio ou une Dague.

Si au départ le titre est lié à la division en Décurie, il désigna rapidement uniquement des officiers de cavalerie. Sous la république, il a le même rang qu'un centurion, et commande une « turme » de cavalerie (32 hommes environ, puis 43 sous Claude). Sous l'empire, les décurions dirigent les turmes dans les unités auxiliaires : ailes, cohortes montées (equitata) et unités de gardes du corps (equites singulares). La cavalerie légionnaire est dirigée par des centurions.
Le mot décurion désigne aussi les membres des « curies », assemblées locales des cités ou municipes de l'Empire romain. Ces décurions sont, dans la partie occidentale de l'empire romain, l'équivalent des bouleutes de la partie hellénophone. L'institution décurionale s'est formée dans le cadre municipal romain sous la République selon le modèle du sénat de Rome, où les anciens magistrats sont automatiquemebnt incorporés dans l'assemblée, et les pratiques des élites locales de chaque cité.
Equites; cavaliers.

Le contuburnium;

Le contubernium était la plus petite unité militaire de l'armée romaine et était constituée d'un octet (huit) légionnaires. Sous République l'unité minimale devient une Décurie de dix hommes.
Chaque contubernium pouvait compter sur deux "serviteurs" qui correspondent aujourd'hui au support de troupe et qui conduisait les mules qui portaient le paquetage, approvisionnait les légionnaires en eau durant les déplacements de troupes. En outre ses serviteurs étaient souvent des ouvriers spécialisés comme des charpentiers ou des maréchaux-ferrants. Les légionnaires d'un contubernium partageaient leur tente.
Les hommes d'une contubernium étaient punis collectivement. Si un des membres commettait un acte déshonorant durant la bataille ou même s'ils essuyaient une défaite, ils devaient subir la décimation.
On regroupait dix contubernia pour faire une centurie. Mais le nombre des citoyens qui formaient une centurie ayant augmenté, la décurie s'accrut dans la même proportion. Ce nom s'appliquait aussi à une subdivision de la milice. Le chef d'une décurie, civile ou militaire, était nommé décurion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ave-bagacum.forumgratuit.org
 
Composition de l'armée romaine
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» "Je n'a pas besoin de le voir, je le sais, c'est tout !
» Loups-Garous
» La foi du centurion romain
» Composition d'une armée savoyarde à la fin du MA ?
» La foi du centurion

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LEG XXII AVE BAGACVM :: La taverne :: L'armée romaine-
Sauter vers: